Après avoir écrit les articles sur Noël et Nouvel An à Moscou et Noël et Nouvel An à Saint-Pétersbourg, je me suis dite que je n’avais pas du tout décrit les traditions des fêtes de fin d’année en Russie. Pourtant, si vous allez en Russie durant cette période, il est intéressant de savoir comment vivent ces fêtes les locaux.

Un point sur le calendrier

Avant l’arrivée des bolcheviks au pouvoir, la Russie suivait le calendrier julien, alors qu’en Europe occidentale on suivait le calendrier grégorien. Le calendrier julien est en retard de deux semaines para rapport au calendrier grégorien.

En 1918, la Russie a commencé à suivre le calendrier grégorien, comme l’Europe. Par contre, l’Église orthodoxe russe n’a pas voulu changer de calendrier. C’est pour cette raison qu’aujourd’hui le Noël en Russie est fêté le 7 janvier et non le 25 décembre (décalage de deux semaines).

Selon le calendrier de l’Église orthodoxe russe, qui suit l’ancien calendrier, le Noël tombe sur le 7 janvier et le Nouvel An le 14 janvier, une semaine plus tard.

Les fêtes de fin d’année en Russie sont fêtées aux dates suivantes:

  • 31 décembre: Réveillon, Nouvel An
  • 7 janvier: Noël orthodoxe russe
  • 14 janvier: Nouvel An selon l’ancien calendrier (date moins fêtée que les deux précédentes)

Comment fête-t-on le Nouvel An en Russie?

Le 31 décembre est la première date importante des fêtes de fin d’année en Russie. C’est la fête la plus appréciée des russes. On dit Bonne année en russe: s novim godom!

Sous l’Empire, avant l’URSS, Noël avait plus d’importance. Mais dans l’idéologie communiste la religion n’a pas sa place. En 1929, la célébration de Noël a été tout bonnement interdite. Le Nouvel An a donc pris la place de la fête populaire et les toutes les traditions associées.

Grand-père Gel ou le Père Noël russe

Quand on parle de fêtes de fin d’année en Russie, on parle forcément du Grand-père Gel! Ce personnage existait bien avant l’arrivée des bolchéviks. Le Grand-père Gel est « le seigneur de l’hiver ». Ainsi, il correspond alors plutôt à l’image du Père Fouettard, mais en plus joyeux quand même!

Bref, le Grand-père Gel est le personnage incontournable de la fête du 31 décembre. En russe, on dit: Dedouchka Moroz ou Ded Moroz (diminutif). Les enfants attendent avec impatience lui et ses cadeaux. En plus, il ne vient pas tout seul! Il est accompagné par sa petite fille, Snegourotchka!

La soirée du 31 décembre en Russie

Comme en France, chacun fête le Nouvel An à sa façon. Je vais décrire ici les grandes lignes, les plus communes, et uniquement l’essentiel. Sinon, je vais finir par faire un livre.

  • Où? Plutôt à la maison, puis à l’extérieur (feu d’artifice obligatoire!).
  • Avec qui? On commence la soirée plutôt en famille, puis on sort avec les amis.
  • Préparatifs. On cuisine tous les plats associés au 31 (voir plus bas), et ça prend du temps. Les préparatifs démarrent déjà en fin de matinée, voir plus tôt. Pendant ce temps, on regarde à la télé les films traditionnels du Jour de l’An (voir plus bas).
  • Message du président. Le traditionnel. Le président fait le bilan annuel, félicite tout le monde, fait une projection pour l’année prochaine, souligne bien le moment unique qui est de se retrouver ensemble autour de la table… etc.
  • Les 12 coups de minuit. Juste après le message du président, les premières chaines de télé montrent l’horloge principale du Kremlin qui fait sonner les 12 coups de minuit!

Menu du Réveillon en Russie

On retrouve les plats que tous les russes connaissent. Les fêtes de fin d’année sont automatiquement associés à ces plats. Voici les principaux éléments de table au 31 décembre:

Films soviétiques incontournables des fêtes de fin d’année en Russie

Les fêtes de fin d’année en Russie, c’est aussi les films soviétiques que tout le monde connait par coeur! Et quand je dis par coeur, je n’exagère pas. Les repiques, les chansons de ces films sont connus par la plupart des russes. Surtout par les générations qui ont vécu ou sont nées en URSS.

Le film le plus connu est « S legkim parom! » ou « L’Ironie du sort ». C’est un film culte. Je pense qu’il tourne à la télé depuis sa sortie en 1975! Il raconte l’histoire d’un jeune homme qui, par l’ironie du sort, après un début de Réveillon bien arrosé, se trompe d’appartement (et de ville!), rencontre une jeune femme charmante et y tombe amoureux en quelques instants passés ensemble. Le film critique au passage l’uniformisme soviétique.

Pour vous donner une idée, voici l’extrait d’une chanson mythique du film.

Comment fête-t-on Noël en Russie?

En Russie, Noël est plutôt une fête religieuse. Cependant, Noël n’est pas une fête nationale (tout le territoire).

La Russie est une fédération et un pays composé d’environ 170 groupes ethniques. Même si le groupe ethnique les Russes représente presque 80% de la population, il y d’autres ethnies importantes dont la religion n’est pas l’orthodoxie. Par exemple, les tatars ou les bachkirs sont musulmans sunnites.

Messe de Noël

La messe de Noël commence le 6 janvier vers 23h dans quasiment tous les lieux religieux orthodoxes: cathédrales, églises, monastères. La messe dure plus de 2 heures. Dans les églises orthodoxes, on suit les offices et les messes debout.

Cathédrale du Christ-Sauveur. Le patriarche de l’Église orthodoxe russe célèbre la messe de Noël à Moscou, dans la Cathédrale du Christ-Sauveur. Cette messe est diffusée sur le chaines principales. Ci-dessous les images de la messe de la nuit du 6 au 7 janvier 2019.

En famille

Parmi les fêtes de fin d’année en Russie, Noël est un moment qui se fête en famille. On se réunit dans la soirée du 6 janvier. Pour les pratiquants orthodoxes, Noël est précédé d’une période de carême de 40 jours: pas de viande, de produits laitiers, ni d’oeufs. On ne commence à manger qu’après la fin de la fin de Noël, dans la nuit du 6 au 7 janvier.

Par contre, comme je l’écrivais plus tôt, tout le monde n’est pas orthodoxe. De plus, parmi les orthodoxes, tout le monde ne pratique pas. Même si la religion fait son retour dans le pays depuis la fin de l’URSS, d’après le sondage de Fond de l’opinion Publique en juin 2013, près de 25% se considèrent sans religion ou athés.

Fériés durant les fêtes de fin d’année en Russie

Avec toutes les fêtes, ce n’est pas la période la plus productive de l’année… en pesant le pour et le contre, il a été décidé de la rendre fériée! Les jours du 1 au 8 janvier sont des fériés!

Beaucoup de russes ne travaillent donc pas durant cette période. Surtout, les employés de bureaux et de l’industrie. Ça tombe également sur les vacances scolaires. Il y a donc beaucoup de monde dans les rues, les musées, les restaurants, les palais… Donc, rassurez-vous tout reste ouvert! Tout le monde n’est pas en vacances…

Voyage en Russie durant les fêtes de fin d’année

Voici ce qu’il faut retenir pour un voyage en Russie durant les fêtes de fin d’année:

  • Les fêtes de fin d’année en Russie, c’est le 31 décembre et le 7 janvier.
  • Le 31 décembre est la fête la plus importante (feux d’artifice, festivités, cadeaux…). Noël est une fête religieuse.
  • Du 31 décembre au 7 janvier, beaucoup de russes sont en vacances + vacances scolaires. Il faut s’attendre à voir beaucoup de monde dans les rues et les lieux à visiter.
  • Les rues commencent à être décorées une semaine-10 jours avant le 31 décembre. C’est une période plus calme. Il ne se passe rien la nuit du 24 au 25 décembre.
  • C’est une période d’animations, de festivités et un grand moment de fête! 🙂

Intéressant pour les fêtes de fin d’année en Russie:

5.0
06