Le musée de l’histoire du GOULAG de Moscou a ouvert ses portes en 2004. On y trouve des documents de l’époque, les affaires personnelles, des témoignages et les traces de cette période noire de l’histoire.

Avant de visiter le musée, nous sommes déjà allés sur les îles Solovki, lieu du premier GOULAG. Cependant, nous étions tout de même étonnés par toutes les informations que nous avons trouvées ici.

Quelques mots sur GOULAG

C’est un système de camps de travaux forcés organisé sous Staline. Le terme Goulag est un acronyme du russe Glavnoïe OUpravlenie LAGuereï, c’est-à-dire en français la Direction générale des camps.

Histoire en bref

Début. À la fin des années 1920-début des années 1930, une grande vague d’arrestations parcourt alors le pays. Le but de Staline est à cette époque de détruire toute forme d’opposition et même son tout petit soupçon. Puis, dans la seconde moitié des années 1930, les arrestations ne s’arrêtent plus aux camps et à la prison et vont même jusqu’à la fusillade. Ainsi, 44 000 personnes ont été exécutées, selon les listes découvertes dans les archives en 1954 (au début de la déstalinisation). On peut d’ailleurs les voir au musée de l’histoire du GOULAG.

Fin. En 1956, trois ans donc après la mort de Staline, Nikita Khrouchtchev divulgue son rapport secret sur les répressions. On déplace alors le corps de Staline en le retirant du mausolée de la place Rouge et la ville de Stalingrad devient Volgograd.

Dans quels objectifs?

Politique. Tous les opposants à la Révolution Rouge sont arrêtés. Un simple soupçon d’un lien quelconque avec des organismes anti révolutionnaires suffit alors. Au début, en période dite Grande Terreur, le mécanisme de la répression se fait en 3 étapes. D’abord, on nomme les personnes, on donne la liste aux dirigeants et personnellement à Staline pour signature, on exécute.

Ensuite, on sépare les personnes sur la liste en 3 catégories: à fusiller, à emprisonner pour 10 ans, à emprisonner pour 5 ans. Vous verrez d’ailleurs que la 1re catégorie est bien plus utilisée que les deux autres. On y trouve des professeurs d’école, des écrivains ou des femmes de « traitres ».

Le peuple est alors terrorisé par la peur. Ainsi, dans le musée de l’histoire du GOULAG, il est intéressant de voir les deux faces de cette période: visible et cachée. Par exemple, les affiches de propagande et les lettres des prisonniers. Staline considère les médias de masse comme un excellent moyen de « tenir » le peuple.

Économique. En réalité, les camps sont déficitaires. Mais ils permettent l’industrialisation du territoire. Les prisonniers sont envoyés dans les milieux désertiques ou peu peuplés: ils « servent » alors à peupler ces régions et y construire des complexes industriels.

L’usine de Norilsk en fait partie. D’ailleurs, toujours active aujourd’hui, elle est la première productrice mondiale de nickel et de palladium.

Dans le musée de l’histoire du GOULAG, on voit les objets personnels des prisonniers. Par exemple, les masques des prisonniers qui les protégeaient du gel durant les travaux dans le grand froid ou les lettres qu’ils envoyaient à leurs proches.

Un chiffre. En 20 ans d’existence de GOULAG, près de 20 000 000 de personnes se sont retrouvés dans les camps.

Musée du GOULAG de Moscou

Le musée est séparé en 7 espaces, ce qui permet de retracer toute l’histoire du GOULAG.

  1. L’espace de captivité
  2. La Grande Terreur
  3. De Solovki à Kolyma
  4. L’apparition de GOULAG
  5. Le camp-complexe industriel
  6. Le complot des médecins
  7. La réhabilitation

Comment aller au musée de l’histoire du GOULAG de Moscou?

Le musée se situe au 9 Samotechnyy pereoulok: dans une petite rue, parmi les immeubles d’habitation.

Le métro le plus proche est Dostoevskaya, puis 10 minutes à pied depuis la station.

Ticket d’entrée et audioguide au musée de l’histoire du GOULAG de Moscou

Le ticket d’entrée est de 300 RUB. Vous pouvez acheter les tickets sur place par carte bancaire ou en espèces.

Les informations sont toutes traduites en anglais. Les vidéos sont sous-titrés en anglais également. Néanmoins, vous pouvez également prendre un audioguide pour 300 RUB.

Les vidéos et les photos sont gratuites.

Horaires

Ouvert tous les jours sauf le jeudi11:00-19:00
Jeudi12:00–21:00
LundiFermé

Lien vers le site officiel du musée de l’histoire du GOULAG: http://www.gmig.ru/


Parmi les nombreux musées de Moscou, selon moi, le musée de l’histoire du Goulag est l’un des plus intéressants. Au final, je dirais même dans mon TOP 3 des musées de Moscou. Je ne peux alors que le conseiller!

Quoi d’autre à Moscou?

5.0
11