Balade piétonne dans Saint-Pétersbourg

Le moyen idéal pour découvrir Saint-Pétersbourg, c’est la balade à pied ! La ville est tout de même grande et cette balade vous occupera 2 heures en prenant votre temps.

Notre promenade débute devant la cathédrale de Kazan, à la station de métro « Nevski Prospekt ». Pour savoir comment vous déplacer à Saint-Pétersbourg, consultez l’article: Se déplacer dans Saint-Pétersbourg.

Point A : cathédrale Notre-Dame-de-Kazan

La cathédrale Notre-Dame-de-Kazan est l’une des églises les plus impressionnantes de Saint-Pétersbourg. Elle a été construite en 10 ans, de 1801 à 1811 sous la supervision de Alexandre Sergueïevitch Stroganov. La famille Stroganov revient souvent lorsqu’il s’agit de la Russie Impériale. Une vieille expression russe dit même: « Plus riche qu’un Stroganov, tu meurs ! ». La cathédrale est constituée de 96 colonnes, organisée en hémicycle. Son dôme culmine à 76 mètres. Les portes de la cathédrale sont une des quelques copies des « portes du paradis » installées au baptistère de Saint-Jean à Florence (Italie).

L’entrée de la cathédrale Notre-Dame-de-Kazan est gratuite.

En direction opposée, le long du canal, on distingue la célèbre cathédrale Saint-Sauveur-sur-le-Sang-Versé, dont nous nous approcherons plus tard.

La promenade se poursuit en direction de la gare de Moscou, sur l’avenue Nevski (du nom du général russe et héros national Alexandre Nevski). C’est l’avenue la plus importante de la ville, longue de 4,5km. L’avenue est très large: beaucoup de promeneurs et une grande circulation en 6 voies. On quitte Nesvki au premier croisement: direction le musée Russe.
Gates of Paradise, Florence

Point B : Le musée Russe

Nous venons à peine de quitter la bruyante avenue Nevski et nous retrouvons un environnement plus calme devant le musée Russe. Le musée Russe a été fondé en 1895 par le tsar Nicolas II. Il est installé dans d’anciens palais convertis. Le bâtiment principal est le palais Michel qui appartenait au grand-duc Michel, un membre de la maison Romanov. Le palais Michel a été entre 1819 et 1825. Le musée Russe détient la plus grande collection d’art Russe. Pour connaître les expositions temporaires, vous pouvez vous rendre sur le site officiel du musée Russe (en anglais).

Sur la jolie place, on remarque sur notre gauche le théâtre impérial Michel (toujours du nom du grand-duc), également appelé théâtre français de Saint-Pétersbourg. De 1833 à 1918, on y jouait des spectacles français ou allemand. À compter de 1870, le théâtre a accueilli en permanence une troupe française.

On poursuit la balade en longeant le canal, en direction d’un monument parmi les plus impressionnants de la ville.

Le musée Russe
Le musée Russe

Point C : La cathédrale Saint-Sauveur-sur-le-Sang-Versé

C’est un des édifices emblématiques de la ville. Elle a été construite de 1883 à 1907 en l’honneur du tsar Alexandre II qui a été assassiné en 1881 à cet emplacement précis. C’est pourquoi la cathédrale déborde un peu sur le canal. La visite de la cathédrale est payante, mais elle est indispensable.

En marchant vers le point suivant, on passe à côté du palais du tsar Paul I, fils de Catherine II. Paul I était un tsar assez méfiant des autres. Son palais reflète cet état d’esprit, étant bordé de toute part par des canaux.

Point D : Le jardin d’été

Le jardin d’été de Saint-Pétersbourg est un jardin « à la française ». Il a été construit sur un plan du tsar Pierre le Grand. Beaucoup de statues de sculpteurs italiens, français ornent les allées du parc. Ce lieu était ouvert au public et l’on raconte que c’était une volonté du tsar Pierre le Grand afin d’éduquer la population à l’art européen.

On poursuit tout de suite après la sortie du jardin, sur le quai.

Le jardin d'été
Le jardin d’été

Point E : Les bords de la Neva

Les quais sont, malheureusement, très fréquentés par les voitures. Le fleuve est très large à cet endroit. Sachez également que certains ponts « s’ouvrent » la nuit pour laisser passer des bateaux de marchandises imposants. On voit au loin, de l’autre côté de la rive, la première maison du tsar Pierre le Grand, le fondateur de Saint-Pétersbourg.

On poursuit notre promenade au long du quai en dépassant le pont.

Point F : Les bords de la Neva #2

Après le pont, on aperçoit la forteresse Pierre-et-Paul sur la rive d’en face. C’est l’une des premières créations de Pierre le Grand, qui avait pour but de protéger la future ville. La forteresse abrite une cathédrale dans laquelle sont enterrés tous les tsars russes depuis Pierre le Grand. La forteresse abrite aussi la Monnaie nationale, fondée en 1724, qui est encore aujourd’hui en activité.

En direction de l’estuaire, on voit l’île Vassilievski, l’ancienne bourse de Saint-Pétersbourg et ses deux colonnes qui continuent à être embrasées lors de certaines commémorations. C’est l’architecte français De Thomon qui en est à l’origine.

On quitte les rives de la Neva pour se diriger vers la cathédrale Saint-Sauveur-sur-le-Sang-Versé.
Peter and Paul Fortress, St Petersburg

Point G : La cathédrale Saint-Sauveur-sur-le-Sang-Versé

Nous l’avons vue de face, nous la voyons désormais de dos. C’est un monument que nous apprécions tout particulièrement.

Quelques restaurants sur la suite du parcours pour boire ou manger un morceau. Nous marcherons par un passage dans les cours intérieures. À la sortie du passage, vous pouvez faire un détour par le musée-appartement de Pouchkine sur la droite.

Cathédrale Saint-Sauveur-sur-le-Sang-Versé
Cathédrale Saint-Sauveur-sur-le-Sang-Versé, de dos

Point H : La place du Palais et l’Ermitage

En traversant le canal, on arrive sur la plus belle vue de cette place avec le palais d’Hiver sur la droite, le jardin d’Alexandre au fond et l’Amirauté entre les deux. C’est pour nous l’une des plus belles vues de la ville. Au centre se trouve la colonne d’Alexandre 1er. La colonne est l’oeuvre d’un architecte français et commémore la victoire d’Alexandre 1er sur les armées de Napoléon. Au sommet de la colonne, un ange tient une croix écrasant un serpent. Le serpent représente la France :).

L’Ermitage c’est le plus grand musée de monde, la collection contient de nombreux chefs-d’oeuvre. Il y a souvent beaucoup d’attente. Vous pouvez commander votre billet en avance depuis le site de l’Ermitage (en anglais). Vous trouverez plus d’informations dans l’article « Visite du Musée de l’Ermitage: billets, horaires, que voir?« .
Russia-2767B - Alexander Column

Point I : L’amirauté

L’amirauté était le siège de la marine Russe. On l’aperçoit assez souvent, car il est à l’extrémité de trois grandes avenues : la rue Ghorkovaya en face, l’avenue Nevski légèrement à gauche et l’avenue Voznesensky légèrement à droite. On poursuite la balade sur cette dernière.
The Admiralty (St Petersburg, Russia 2015)

Point J : La cathédrale Saint-Isaac

La cathédrale s’impose à nous. Elle n’est pas sans rappeler d’autres monuments célèbres comme l’église Sainte-Geneviève de Paris (dénommé « le Panthéon ») ou la cathédrale Saint-Paul à Londres. L’architecte français à son origine (le même que la colonne de la place du palais) a passé 40 ans à diriger la construction, de 1818 à 1858. Le marbre de la cathédrale provient en partie des magnifiques carrières de Ruskeala, au nord de Saint-Pétersbourg. La géométrie du lieu est splendide. Le dôme culmine à 101.5 mètres. Un « balcon » faisant le tour du dôme est accessible aux visiteurs et offre une vue panoramique sur toute la ville. C’est vraiment l’une des visites incontournables de Saint-Pétersbourg. On adore ce lieu!

L’accès à la cathédrale devrait devenir gratuit à l’avenir, depuis qu’elle a été « rendue » à l’Eglise orthodoxe.
Saint Isaac's Cathedral
J’espère que vous avez apprécié cette balade =)

Balade piétonne dans Saint-Pétersbourg
9 votes : (4.9/5)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *